Bien naître

Parents informés–Naissance respectée Parce que la grossesse et la naissance appartiennent d'abord aux parents: - Partager l'information (réunions mensuelles libres et gratuites) - Eviter la surmédicalisation - Choisir son accompagnement

13 mai 2007

le suivi de grossesse

Une loi d'août 2004 relative à la politique de santé publique a étendu aux sages-femmes la possibilité d'effectuer la déclaration de grossesse, ainsi que l'examen postnatal en cas de grossesse et d'accouchement normaux.


Pendant et aprés la grossesse, les sages-femmes vous accompagnent.

Elles exercent en libéral ou en structure.

Ce qui est obligatoire ...

Tout d'abord, entendons nous bien sur le mot "obligatoire". Si on s'en tient à l'obligation légale, celle qui nous rend "hors la loi" si on ne la respecte pas, le tour est vite fait : seule la déclaration de naissance est obligatoire, c'est à dire qu'il est strictement interdit de garder la naissance de son enfant "clandestine". Tout enfant né sur le territoire français doit être déclaré à l'état civil.

Ceci étant dit, le terme "obligatoire" est généralement pris dans un sens plus large, à savoir "obligatoire si on veut pouvoir bénéficier des prestations familiales". Et là, la liste est un peu plus longue. Mais à l'extrême limite, vous avez le droit de ne rien déclarer et de ne rien faire jusqu'à la naissance de votre enfant, dès lors que vous renoncez à vos droits en terme de prestations familiales (allocations familiales, allocation jeune enfant, aide pour les assistantes maternelles, etc.) Attention, il ne s'agit absolument pas d'un conseil, mais d'un cas hypothétique afin d'illustrer la définition du mot "obligatoire".

La nuance ayant été faite dès le départ, nous emploierons désormais le terme "obligatoire" dans le sens habituellement reconnu, à savoir "obligatoire si on veut pouvoir bénéficier des prestations familiales".

Dans le suivi d’une grossesse normale, on retrouve :

des examens obligatoires (appelés visites prénatales)
des examens conseillés (échographies) qui ne sont pas obligatoires.
des examens réalisés selon les cas.

A) Les examens obligatoires : il y en a 7

1) le 1er, qui se fait dans les trois premiers mois de grossesses : il permet

le dépistage des grossesses à risque
la recherche des antécédents particuliers gynécologiques, et médico-chirurgicaux
la description des habitudes de vie personnelles (ex : tabac, alcool) et professionnelles (stress, fatigue, transport)
un examen gynécologique complet
un examen global avec la prise de la tension artérielle, le poids
des conseils diététiques
une information sur différents bilans sanguins et urinaires (le groupe sanguin, les sérologies virales)

2) puis 6 examens obligatoires, soit un par mois du 4ème au 9ème mois de grossesse
qui comportent :

la prise de la tension artérielle et du poids
différents bilans sanguins et urinaires
le contrôle du cœur fœtal

B) Les échographies :

Trois échographies sont conseillées pendant la grossesse, soit une par trimestre. Il faut savoir :
- qu’elles ne sont pas obligatoires,
- et surtout qu’elles ne dépistent pas toutes les anomalies du fœtus et ceci est vrai même pour un échographiste habitué et équipé de matériel excellent.

1) 1ère échographie : dans le 1er trimestre de grossesse (entre la 11ème à la 13ème semaines d’aménorrhée (SA) soit vers 2 mois / 2 mois et demi de grossesse.
elle permet de

confirmer la grossesse : (fœtus vivant, fœtus unique ou plusieurs fœtus, et son placement dans l’utérus. )
de mesurer le fœtus et préciser ainsi le début de la grossesse et la date d’accouchement
la mesure de l’épaisseur de la nuque afin de vérifier s’il n’y a pas de signe évocateur d’anomalie chromosomique, dépister parfois des anomalies (crâne, membres),
vérifier le placenta (absence de décollement)

2) 2ème échographie: dans le 2ème trimestre (entre 22 et 24 semaines d’aménorrhée soit vers la fin du 5ème mois )

Elle permet de vérifier :

la bonne croissance du fœtus (prise de différentes mesures)
l’anatomie du fœtus.
le placenta, le liquide amniotique, le cordon ombilical.

3) 3ème échographie: dans le dernier trimestre (entre 32 et36 semaines d’aménorrhée)
Elle permet de vérifier :

la bonne croissance du fœtus (différentes mesures) avec l’estimation du poids et de la taille du fœtus
l’anatomie foetale
le placenta (vérifier s’il n’est pas inséré bas)
le liquide amniotique
le cordon ombilical
la présentation fœtale pour l’accouchement

C) Autres examens :

D’autres examens peuvent être demandés devant certains signes d’appel
1) il peut s’agir d une amniocentèse pour prendre du liquide amniotique
afin de rechercher :

une anomalie chromosomique
une atteinte fœtale si suspicion d’infection virale ou parasitaire.

2) il peut s’agir d’une radiopelvimétrie, ou d’un pelviscanner pour vérifier si le bassin de la mère est suffisant pour l’accouchement ( maman de petite taille) gros bébé , fœtus mal placé, ou qui reste haut à terme , antécédent de césarienne.

3) tous examens nécessités par d’autres pathologies préexistantes.

4) il faut signaler également que :
une consultation d’anesthésie est indispensable et obligatoire.
Elle doit être faite dans le courant du 3ème trimestre de la grossesse, de préférence à partir du 8ème mois

Posté par bien naitre à 20:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Infos

    Merci pour toutes ces infos très claires et très utiles!!

    Posté par Baby, 25 juin 2010 à 15:04
  • Bonnes infos

    Toutes ces infos sont vraiment très pratiques et utiles, merci beaucoup !

    Posté par bébé ch, 30 juin 2010 à 15:05
  • Article très intéressant! Je dirais même indispensable en cas de grossesse!
    Auriez-vous la source exact de ce texte de loi d'août 2004 s'il vous plait?

    Posté par Ewen, 02 septembre 2007 à 09:41

Poster un commentaire